Choisir le produit

Quel produit choisir ?

Geneve26jan2005Pour fondre, la neige ou la glace n’ont besoin que de chaleur.
Réchauffer les routes serait techniquement très efficace, mais économiquement ruineux.

De très nombreux produits possèdent la propriété remarquable d’abaisser le point de congélation de l’eau et donc de provoquer la fusion de la glace à des températures inférieures à 0°C, permettant ainsi de rendre les routes praticables à des températures négatives.

Parmi ces produits, le sel (Chlorure de Sodium, NaCl) est de très loin le fondant le plus utilisé dans le monde en viabilité hivernale, car il offre le meilleur rapport efficacité/prix.

C’est la raison pour laquelle il est couramment appelé sel de déneigement. Il serait d’ailleurs plus exact d’utiliser le terme fondant routier ou encore déverglaçant (comme en anglais : de-icing salt). Le sel représente plus de 99% des quantités de fondants épandus sur les routes en France comme dans tous les pays concernés par des phénomènes hivernaux.

P1000390
Quel sel choisir ? L’offre est grande en terme de pureté du sel,  de sa granularité, de sa teneur en eau, y compris pour les sels répondant aux spécifications de la norme NFP 98 180.
Pour un usage « standard », c’est le sel de granularité moyenne, de classe de pureté B et de teneur en eau de classe 3 qui offre le meilleur rapport qualité/prix et qui est de ce fait le plus utilisé en France. Ces spécifications existent aussi bien avec le sel gemme de la mine de Varangéville qu’avec les sels de mer. C’est la proximité entre les sites de production et les lieux d’utilisation qui guidera le choix vers l’un ou l’autre sel (optimisation logistique).

Parmi les autres produits utilisés en viabilité hivernale, les principaux sont également des sels qui appartiennent à la famille des chlorures, comme le c
hlorure de Calcium (CaCl2) ou le chlorure de Magnésium (MgCl2).

Leur intérêt réside dans une température de protection plus basse (- 10°C pour le chlorure de sodium, -15°C pour le chlorure de magnésium, -20°C pour le chlorure de calcium).
Dans des domaines spécifiques comme les pistes des aéroports, on utilise des produits non corrosifs comme le glycol ou les acétates.