Support

Pourquoi utilise-t-on du sel sur les routes en hiver ?

P1040130L’exigence de fluidité et de sécurité de la circulation est aujourd’hui très élevée. L’hiver nous rappelle régulièrement que cela n’est jamais totalement acquis.
Le but du service hivernal des routes est de minimiser les désagréments de l’hiver, mais l’automobiliste doit rester particulièrement prudent dans ces périodes.
De tous les procédés connus, c’est l’utilisation du sel qui s’est rapidement imposée comme la solution de loin la plus efficace et la plus économique.

autoroute photo G Specklin
Le but de l’épandage de sel est soit d’empêcher la glace de se former (action préventive), soit de la faire fondre (on ne peut pas empêcher le flocon de neige de tomber sur la route !). On parle alors d’action curative, qui ne doit intervenir qu’après avoir éliminé par raclage l’essentiel de la neige.
En France, la norme AFNOR NFP 98-180 de juillet 2003 fixe les spécifications (teneur en chlorure, en eau, granularité) des sels utilisables en tant que fondants routiers.

Vous pouvez télécharger cette présentation PowerPoint (32 diapos, 723 ko) pour en savoir plus sur les mécanismes d’action du sel.


Salage ou sablage ?

danger_sablage
Avant les années 60, les produits dits « abrasifs » (gravillons, sable, scories, pouzzolane, maërl…) étaient quasiment les seuls à être utilisés.
Bien qu’encore en usage dans certaines régions (pouzzolane dans le massif central…) on considère en général aujourd’hui que c’est une technique dépassée.
Les abrasifs, de fait qu’ils n’ont pas d’action fondante, ne peuvent être utilisés qu’en curatif, avec une efficacité très relative, sans parler des risques de projection et de dérapages une fois le redoux revenu. Les quantités à mettre en œuvre étant beaucoup plus importantes qu’avec du sel (environ 10 fois plus), et comme ils sont par définition non solubles, se pose aussi le problème de leur élimination, source d’importantes émissions de poussière.
Le bilan Carbone lié à leur utilisation (de leur production jusqu’à l’épandage) est bien plus mauvais qu’avec du sel, principalement à cause des quantités à mettre en œuvre.


Le guide du sel de déneigement : avec le sel, je tiens la route

Avec_le_sel_je_tiens_la_routeROCK tient à votre disposition, gratuitement, des plaquettes « Avec le sel, je tiens la route » (8 pages) sur les bases de l’utilisation du sel de déneigement. N’hésitez pas à nous les demander.